Categories

Concours Castor Informatique

jeudi 27 novembre 2014, par Annick Tack.

L’édition 2014 du concours Castor Informatique s’est déroulée du 12 au 19 novembre. Le concours Castor vise à faire découvrir aux jeunes l’informatique et les sciences du numérique. Il est gratuit et ne requiert aucune connaissance préalable en informatique et se décline en quatre niveaux : 6e-5e / 4e-3e / 2nde / 1ère-Term. Les élèves participent seuls ou par binômes, en salle informatique. Le Castor Informatique a été créé en Lituanie en 2004, et est organisé dans 21 pays, dont la France depuis 2011. Environ 734 000 élèves ont participé à l’épreuve 2013 dans le monde. L’édition Française est organisée par l’ENS Cachan, l’association France-ioi et l’Inria. Les résultats seront disponibles dans les jours à venir sur le site castor-informatique.fr.
Tous les élèves du collège du Val d’Aure d’Isigny sur Mer ont participé cette année. Ils ont aimé faire les exercices dans l’ordre qu’ils voulaient et ont apprécié que la difficulté ne devienne pas grandissante au fil des exercices, ce qui n’est presque jamais le cas pour les autres concours auxquels ils ont participé jusqu’alors. Ils ont aimé avoir le droit de choisir de participer seul ou à deux.
Durant les 45 minutes imparties, les élèves sont restés concentrés, construisant et exprimant à haute voix des raisonnements de qualité avec leur coéquipier. A l’issue de cette recherche, ils étaient enthousiastes : « c’était marrant », « c’était bien et amusant », « c’est assez cool, il faut avoir de la logique », « c’est un concours instructif et marrant », « trop cool », « super », « nickel » …
Enseignants et élèves remercient les organisateurs et les concepteurs de ce concours qui sera, de toute évidence, reconduit l’an prochain. Les élèves de terminale S du lycée Napoléon de L’Aigle ont eux aussi eu du plaisir à participer à ce concours « c’est intéressant quels qu’en soient les scores », « c’est une manière originale et très ludique d’aborder l’algorithmie », « je pourrais en faire tous les jours », « on s’amuse, on cherche, c’est cool. C’est une partie de plaisir. Et en plus, j’ai battu mon prof ! » . Les enseignants apprécient, dans ce concours, la souplesse pour les inscriptions et la possibilité de faire passer les élèves à différents moments.

Voir en ligne : Article sur le site du Rectorat