Un « Menu » poétique - commentaires